Présentation de l'enquête
LANCEMENT DU PROGRAMME SHOC (SUIVI HIVERNAL DES OISEAUX DES CHAMPS)
Depuis la mise en place du programme STOC EPS, la France s’est dotée d’un outil très performant pour l’évaluation des tendances de la plupart de ses oiseaux communs nicheurs.
En revanche, il apparaît clairement que nous ne disposons que de trop peu d’informations sur le statut des oiseaux en hiver. Seuls quelques groupes comme les oiseaux d’eau sont suivis.
Aujourd’hui, les espaces agricoles, en particulier les zones de cultures, apparaissent pour être une des parties du territoire où l’altération de la biodiversité est la plus importante. Pourtant, ces espaces jouent un rôle fonctionnel fondamental dans le cycle de nombreuses espèces, en particulier lors de la période d’hivernage, en offrant notamment d’importantes ressources alimentaires.

Le programme SHOC se veut simple et peu chronophage. Il est réalisable par un grand nombre d’ornithologues capables d’identifier les oiseaux des champs. Deux comptages sont effectués en décembre et janvier de chaque hiver.

Chaque ornithologue choisit lui-même sa zone de comptage dans un rayon de 5 kilomètres où sont présents des habitats agricoles, avec présence de cultures de céréales d’hiver (blé, orges, avoine etc.). En effet, c’est à partir d’un réseau de 5 parcelles de céréales espacées d’un kilomètre chacune que les comptages sont effectués.

Le CRBPO, en s’associant avec le Centre Ornithologique Rhône-Alpes Faune Sauvage, souhaite lancer ce nouveau programme, l’objectif étant de tisser à l’échelle du territoire national un réseau fonctionnel permettant l’évaluation des tendances démographiques des oiseaux hivernants des zones agricoles.

Durant deux hivers de test en Rhône-Alpes, plus de 80 espèces ont été contactées.

Comme le STOC EPS, ce programme s’inscrit dans la durabilité.

Le protocole ainsi que l’ensemble des documents nécessaires sont téléchargeable sur le site Vigie Nature : http://www2.mnhn.fr/vigie-nature/spip.php?rubrique67

Les personnes ressources sont :
Cécile EDELIST (C.R.B.PO)
Sébastien BLACHE et Francis OBOUSSIER (CORA FS)

Contact mail : shoc@mnhn.fr
A - Localisation de la zone d’étude
1. Définir une zone de comptage d’environ 5 kilomètres de rayon (Fig.). Cette zone, représente un site et reste identique d’année en année pour le même observateur. Le nom du site est défini selon le département et la commune qui incluent la plus grande partie du site et est caractérisé par un nom de lieu-dit au choix de l’observateur.
2. Chaque hiver, sélectionner à l’intérieur de ce site cinq parcelles semées en céréale d’hiver (blé, orge…) dont la diagonale mesure au minimum 300 mètres. En fonction de l’assolement, les parcelles sélectionnées sont susceptibles de changer d’une année sur l’autre.

3. Ces parcelles doivent être distantes au minimum d’un kilomètre pour éviter les doubles comptages (Fig.)

   

NB : En Décembre-Janvier, les piétinements n’endommagent pas ces cultures. Toutefois, si vous rencontrez l’agriculteur, n’hésitez pas à lui demander l’autorisation.

B- description habitat des parcelles
Chaque année, chacune des cinq diagonales doit être renseignée par géoréférencement. Pour ce faire, géoréférencer le point de départ de chaque diagonale et noter l’altitude (le plus simple pour cela étant d’utiliser le logiciel CartoExplorer). Choisir du Lambert II étendu comme unité de géoréférencement. 1. L’observateur décrit par présence (OUI) / absence (NON) l’habitat adjacent et bordant la parcelle.
  1. occupation du sol
  1. parcelles adjacentes
2.1 pâture
2.2 sol nu
2.3 culture
            Céréales d’hiver / Culture de protection / Chaume / Vergers / Vignes (Développer un guide typologique pour les catégories de champs)
2.4 forêt / bois
2.5 plan d’eau
2.6 habitations
  1. bordures
3.1 haie arborée avec buissons
3.2 haie buissonneuse
3.3 arbres isolés
3.4 ruisseau
3.5 chemins
3.6 fils électriques / téléphoniques
  1. La parcelle est elle située dans une réserve de chasse ?
2. Indiquer la longueur totale de la diagonale de la parcelle
C - Détermination des jours de suivi
1. Les comptages se font à deux reprises, à raison de une au mois de décembre et une au mois de janvier. L’écart entre chaque comptage doit être supérieur à dix jours.
Exemple : 16/12, 14/01. 2. Les comptages se font par météorologie favorable (vent faible, bonne visibilité et absence de neige) entre 10h00 et 15h00. (Rq : le papier ‘Do common bird winter censuses produce similar results when conducted in the morning and in the afternoon’ Revista Catalana d’Ornitologia 22 : 14-20, 2006, conclut que, en tout cas dans le bassin méditerranéen, il vaut mieux faire le suivi le matin. L’après-midi ils observent significativement moins d’individus et d’espèces).
D - Dénombrement des oiseaux
1. Le dénombrement se fait sur une diagonale. Se positionner à l’un des coins de la parcelle et la traverser en parcourant la diagonale jusqu’à 300 mètres (Fig.). Compter l’ensemble de toutes les espèces d’oiseaux en différenciant ceux présents entre :
  1. 0 à 50 m
  2. 50 à 200 m
  3. > 200 m
  4. en survol (sans relation avec la parcelle)
Veiller à ne pas comptabiliser deux fois les oiseaux – notamment ceux qui s’envolent et se reposent un peu plus loin (attention, cet exercice peut être délicat !). 2. Noter l’heure de début, et le temps mis pour parcourir la diagonale de 300 mètres pour chacune des parcelles 3. Si des mammifères sont observés, noté les espèces et le nombre. 3. Si nécessaire, l’observateur peut se faire remplacer pour un ou plusieurs comptages, près s’être assuré que l’observateur remplaçant soit en mesure de répondre à l’ensemble des conditions nécessaires au bon déroulement des comptages.   
Comment participer ?
Le protocole est simple, peu contraignant, et doit insiter nombre d'ornithologues à participer à ce programme national.


Des renseignements peuvent être demandés à Pascal Boulesteix (pascal.boulesteix@saxrub.fr).
Bilan inter-annuel
Un bilan inter-annuel est présenté lors des rencontres ornithos précédent l'Assemblée Générale de la S.E.P.O.L. C'est l'occasion de faire le point et de décider les futurs candidats au programme SHOC pour la saison à venir.