quelques actions de baguage en Limousin
Programme Description  
« Alouettes des champs » A chaque migration, 3 lignes de 3 filets sont installées sur plusieurs stations du Limousin comme au niveau national. L'originalité du programme consiste en l'étude de la migration nocturne de cette espèce. En effet, de 21h00 à 7h00 du matin, les filets sont relevés toutes les demi heures. Lors des nuits de fort passage près de 450 oiseaux peuvent être capturés. Ils sont relâchés après baguage par petits groupes sociaux pour poursuivre leur migration. En 2002 et 2004 deux oiseaux ont ainsi été recapturé près de 8H00 après en Gironde soit près de 45 Km/h en vol de croisière !!!  

« Bécasses » et Cie

Les bécasses des bois sont étudiées grâce à un réseau de bagueurs spécialisés. Ils parcourent, de nuit, les territoires les plus favorables (prairies naturelles pâturées par des bovins) avec une épuisette « géante » (Photo). A l'aide d'une lampe de forte puissance, qui fait perdre, temporairement, ses repères à l'oiseau, les bagueurs immobilisent l'oiseau et abattent l'épuisette dessus.

La région Limousin est celle où l'on bague le plus de bécasses des bois grâce à la forte implication des équipes. L'étude, en cours a montré, l'extrême fidélité des oiseaux à leur lieu d'hivernage … parfois même jusqu'à l'échelle de la parcelle.

 
Les stations STOC-Capture

Le programme Suivi Temporel des Oiseaux Communs - Capture [lien avec le site CRBPO où le protocole est téléchargeable) est réalisé à l'échelle de 120 stations réparties sur le territoire national. En Limousin 3 stations regroupent les différents bagueurs entre 2 et 4 sessions à la période de reproduction. Celles-ci se réalisent pendant un minimum de 5 années et à dates fixes. Celle de la lande de la Flotte et du Cluzeau (87) est active depuis plus de 15 années et a permis le baguage de X oiseaux et le contrôle de X d'entre eux. Les données recueillies servent à établir un atlas de la dynamique annuelle et interannuelle des populations d'oiseaux sur la France [lien avec la page CRBPO cartes dynamiques par espèces].

 
Les stations SPOL Le programme Suivi Permanent des Oiseaux Locaux (SPOL) est à l'initiative d'un ou plusieurs bagueurs sur un lieu donné et sur des espèces choisies. Issues, d'un protocole simplifié et personnalisé par le bagueur, les données recueillies permettent de suivre la fluctuation et la structure des populations d'oiseaux du lieu. En 87, l'une des stations est devenue site de référence dans le cadre d'une étude nationale sur le déclin des populations de moineau domestique. En plus des mesures biométriques classiques, des prélèvements sanguins et de plumes servent à établir la carte chromosomique, la philogénie des individus et définir l'état de santé des oiseaux du site.  
les programmes personnels

Certains bagueurs travaillent plus spécifiquement à l'étude d'une espèce en particulier. Ainsi les rapaces et plus particulièrement la buse variable font l'objet d'un travail depuis plus de 25 ans à l'aide de techniques complémentaires au baguage (émetteur, marquage coloré alaire) D'autres espèces, comme le cincle plongeur, le tarier des près, sont identifiées grâce à un marquage coloré permettant d'individualiser les individus à distance et étudier ainsi les comportements inter-individuels au sein d'un population définie. Ces études ont fait l'objet de publications [lien vers les EPOPS ou autres publications en ligne] En 2006, un nouveau programme doit voir le jour sur l'Aigle botté basé sur les techniques de suivi par balises « Argos ». Il fait suite au baguage des juvéniles réalisé par T. NORE en vallée de la Dordogne.